Projet confinement orchestre à l’école

« Une salle de dépannage pour l’orchestre à l’école Saint-Exupéry » APT, Vaucluse

 

La situation le jour du confinement

29 enfants de l’école primaire Saint-Exupéry du CE2 au CM2.

6 professeurs, 12h hebdomadaires de présence (2h pour chaque professeur).

Pédagogie basée sur l’oralité.

Cours collectifs.

Objectifs socio-éducatifs primordiaux.

Les enjeux

Maintenir le lien.

Conserver les grandes lignes pédagogiques : vivre-ensemble, collectif, oralité.

Proposer une ouverture culturelle comme aide pendant un confinement difficile.

Les obstacles

Familles :  peu joignables, équipement informatique allant de complet à quasiment inexistant, compétence en bureautique parfois quasi nulle (réception/envoi de documents, mails, traitement des documents). Le travail scolaire a surpris voire débordé certaines familles. Conditions de confinement difficiles dans le quartier Saint Michel (pas de jardins privés, espaces réduits).

La proposition pédagogique

Créer « un circuit d’échange » basé sur l’échange de vidéos enregistrées par les élèves et les professeurs. Un système de missions a été mis en place. Sur le modèle « je fais, tu répètes ». Le circuit prévu est le suivant : nous envoyons des missions en vidéos et les enfants nous répondent en vidéos. Nous valorisons les envois et construisons d’autres missions.

Cela répondait à une grande partie des enjeux :

  • Oralité.

  • Musique d’ensemble : nous espérons que le modèle des vidéos missions favorise une homogénéisation des tempi qui permettra de valoriser les envois individuels en les juxtaposant entre eux.

Nous nous sommes vite aperçus que la communication par mail serait impossible. Passer par un site web est la solution la plus proche des compétences des familles.

Du coup, la proposition de base évolue. Ce n’est plus un circuit d’échange mais « un espace d’échange ».

En recréant cet espace virtuel (c’est un écho de leur salle réelle. Nous avons discrètement intégré au décor des éléments existants dans leur salle du mardi : par exemple la présence d’une girafe en carton), nous complétons la proposition en donnant un lieu où nous pourrons mettre en jeu la dimension socio-éducative de notre projet de base.

  • L’espace commun et le vivre ensemble.

Ajout au cercle pédagogique d’une dimension « récompense » mise en place sous la forme d’un jeu. De l’univers du jeu a surtout été exploité l’aspect visuel. Il a été créé gracieusement par Camille Tran, illustratrice.

Les règles sont simples :

 L’envoi individuel de vidéo donne des points à l’équipe. Si, collectivement, l’orchestre accumule assez de points, il accède à la salle suivante ou à une récompense. Les performances individuelles sont reconnues pour ce qu’elles amènent au collectif (le « cahier de note » discrètement posé sur l’estrade du chef).

Les productions des élèves sont valorisées dans des vidéos montages en split screen dans notre « salle de concert ».

 

Mise en œuvre

  • 1ère mission : « envoie-nous une vidéo ».

Destinée à s’assurer des moyens de communication.

  • 2nde mission : « un rythme » en passant par le site.

Destiné à s’assurer de la reproduction d’une pulsation. (Et de consolider la mission 1).

Objectif secondaire : obtenir des éléments visuels pour construire un espace d’école virtuelle.

  • 3ème mission (qui entre temps devient le chapitre III) « un pour tous, tous pour un ».

Objectif : construire une réalisation musicale en assemblant des envois individuels de vidéos.

Nous composons une petite pièce en forme de blues. En se servant des rythmes des missions précédentes.

Les missions sont toujours sous la même forme : « je fais-tu répètes » mais plus fines.

A venir

A court terme : suivant l’idée de base qui est de recréer un espace ressemblant à notre école, nous préparons la salle d’orchestre, les salles de travail en pupitre, un petit cahier du professeur (et oui, quelques indications d’évaluation), une salle de curiosités.

Dans le mois, une salle va être ouverte pour les CE1 de cette année qui voudront nous rejoindre l’année prochaine. Quelques petites missions de rythmes corporels pour les mettre dans le bain dès à présent.

Pour la rentrée de septembre, il y a des chances que les cours se divisent en deux. En pupitre sur place et sur le site pour le tutti.

Nous espérons continuer à bénéficier de ce lieu de travail, virtuel mais bien réel.

accueil-double-couleur-lent.gif